Marc REES, solid as the rock ou le dernier rempart avant…

que l’Hadodi vous assoupisse, vous moralise, vous culpabilise, qu’elle détruise non pas des téléchargements illicites pas gentils mais des milliers de créateurs, d’artistes qui sont très heureux d’être téléchargés…

Cela veut signifie qu’ils ont bien une valeur marchande potentielle reconnue, ce qui est le paradoxe du marketing culturel.

D’un coté, les majors aboient et crient au scandale car moins de dividendes de concert (!) avec leurs artistes signés (assignés!) qui sont obligés de sortir de leurs résidences luxueuses en vue de donner des concerts, seul modèle marchand pérenne avec les produits dérivés et de l’autre coté des artistes inconnus talentueux en devenir qui font d’Internet leur crédo, leur faire valoir et leur vitrine internationale .

Internet c’est donc cela : un espoir mondial pour la société civile et des quidams entreprenants et un danger sans nom pour ceux sont déja “arrivés” … That’s all folks.

Finalement rien de nouveau sous le soleil, le syndrome de l’inconnu, de l’étranger, du petit nouveau à qui on ferme la porte se révèle au grand jour avec le génial outil surpuissant à la disposition de tous !!

Internet vrai levier de croissance constitue une 3 eme voie sociétale et alternative, celle que personne n’attendait il y à peine 10 ans et toute tracée désormais …

La route du Net à emprunter sans modération …!

nb : Marc REES n’a pas écrit ce papier mais .. il aurait pu !!??

ses liens :

http://www.facebook.com/marc.rees

http://www.pcinpact.com/

http://twitter.com/reesmarc

Pour en savoir plus, pour vous rendre compte, pour pouvoir dialoguer entre nous, célébrons les Voeux de l’Internet 2011 le 27 janvier à l’ESIEA Paris métro Gobelins

programmeréservation